SOLO / Dans mes cordes

 

Création 2020 / note d'intention

Instrument rare aux racines orientales, le tarhu accompagne Nicolas Beck dans son riche parcours à la croisée du jazz et des musiques du monde.

Il déploie ses mystères dans un concert mariant sonorités envoûtantes et matières électriques, texte engagé et œuvre graphique en mouvement.

Dans un univers personnel, Nicolas Beck propose un objet unique, fruit de ses expériences métissées.
Un mélange de musique écrite et improvisée, sur un instrument étonnant, à la fois résolument moderne et venant d’une autre époque.

Comme un écho aux textes de Lagarce, Nicolas Beck joue une musique introspective, qui porte un regard à la fois sur le monde qui nous entoure mais aussi sur nous même.
De longues mélopées y cottoient des rythmiques aux accents sauvages, on y voit se succèder moments suspendus et ambiances plus électriques, l’improvisation ayant une place privilégiée dans le répertoire.

Revisiter les sons acoustiques, les transformer, les tordre ou les adoucir à l’extrême, dans une musique singulière, tel est le sujet de cette expérience sensorielle.

« Raconter le Monde, ma part misérable et infime du Monde. La part qui me revient… »

 

                                                                              extraits "Du Luxe et de L'Impuissance" / Jean Luc Lagarce

                                                                                                                © Editions Les Solitaires Intempestifs